dimanche 10 août 2014

Vallon des étages

Deux possibilités pour cette balade : la première se présente sous la forme d'une petite randonnée tranquille jusqu'au pied de la moraine au fond du vallon des Etages, la seconde option consiste à gravir cette moraine pour arriver au pied du glacier. Le tout dans un lieu peu fréquenté avec la présence de chamois et marmottes.

La pointe du Vallon des Etages et son glacier

Accès : Grenoble > Vizille > Bourg d'Oisans > St Christophe en Oisans > Les Etages

Départ : Parking du hameau des Etages

Itinéraire : 
 => Les Etages (1616m, 8h10)
 => Entrée du vallon Etages (1833m, 8h50)
 => Point haut de la moraine (2400m, 11h à 11h50)
 => Entrée du vallon Etages (1813m, 14h15)
 => Les Etages (1616m, 14h45)

Première option : 2h d'ascension et 1h30 de descente pour environ 400m de dénivelé jusqu'à la moraine.

Seconde option : il est à priori possible de grimper jusque vers 2500m. Je ne suis pas allé jusqu'au bout ce jour-là car j'ai compris trop tard que le vrai sentier était sur le sommet de la moraine et non pas sur un côté. Je suis quand même monté jusque vers 2400m.

Du parking, entrer dans le hameau des étages pour traverser le pont sur le Vénéon, puis remonter le verrou glaciaire par l'un des deux chemins disponibles (direct après le pont ou en passant par la passerelle du moulin). Arrivé au sommet de la butte, il est possible de choisir par quel côté traverser le vallon : la rive droite est très tranquille tandis que la rive gauche est un peu plus sportive. Les deux mènent au pied de la moraine.

Il reste maintenant à franchir les torrents afin d'arriver sur le chemin qui grimpe le long de la moraine. J'ai choisi de remonter jusqu'au gros névé et de le traverser afin d'éviter de trop mouiller les pieds. Pas forcément un choix judicieux après coup : il est ensuite assez difficile de trouver le chemin de la moraine. Il y a bien des cairns mais ils sont plus ou moins réguliers et les traces se perdent, se retrouvent, et se perdent à nouveau... Bref, il y a bon un moment de navigation à vue. Une fois le sentier au sommet de la moraine trouvé, plus de soucis : il est raide mais bien tracé.

Retour au pied de la moraine par le même itinéraire. Par contre, ayant fait l'ascension rive droite, je suis redescendu rive gauche.

Chamois
Marmotte
Un bout de glacier
Vue du massif du Soreiller depuis la moraine
L'Aiguille Dibona et le refuge du Soreiller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire