samedi 4 juillet 2015

Lac de l'Ane et pic de l'Agnelin

Une magnifique balade dans une zone relativement sauvage du massif de Belledonne. L'itinéraire emprunté se déroule en partie sur des zones hors sentier marquées de quelques cairns et nécessite parfois de naviguer à vue. Il est donc conseillé de faire cette balade par temps clair. De très beaux points de vue sur les Sept Laux et le massif des Grandes Rousses.

Le Lac de l'Agnelin vu du col. En arrière plan, les Grandes Rousses et tout au fond, les Aiguilles d'Arve

Accès : Grenoble > Vizille > Allemont > Le Rivier d'Allemont > Chalets du Rieu Claret

Départ : Parking aux chalets du Rieu Claret juste après le pont côté Savoie

Itinéraire : 
 => Chalets du Rieu Claret (1727m, 6h35)
 => Bergerie (2000m, 7h30)
 => Lac de l'Ane (2417m, aux alentours de 9h)
 => Col de l'Agnelin (2638m, 10h15)
 => Pic de l'Agnelin (2740m, 11h)
 => Chalets du Rieu Claret (1727m, 15h)

4h d'ascension et 3h de descente pour un dénivelé de 1000m environ.

Des chalets du Rieu Claret, descendre la route en direction d'Allemont jusqu'à trouver une grand flèche bleue indiquant le départ du sentier (ravin de Courbassière sur la carte IGN). Quelques places de parking sont disponibles à cet endroit.

Remonter le sentier jusqu'au vallon du Rau de l'Ane. Il semblerait alors que la meilleur stratégie soit alors ne pas traverser le ruisseau et de quitter le chemin pour remonter au nord. Et de retrouver ce même chemin plus haut pour le suivre jusqu'au lac de l'Ane. Pour ma part, je suis arrivé devant la bergerie mais n'ayant pas confiance dans le chien qui aboyait, je suis monté droit dans la pente. Après avoir retraversé le ruisseau et tracé mon itinéraire dans un dédale de rhododendrons et autres petits buissons,  j'ai enfin retrouvé le sentier assez haut dans l'ascension vers le lac de l'Ane.

Ce sentier, jalonné de nombreux cairns, monte d'abord assez raidement dans la pente mais s'assagit au fur et à mesure que l'on approche des contreforts du lac. Longer le lac par le nord en suivant les cairns en direction de l'ouest et viser au mieux le col de l'Agnelin. Il existe peut-être un sentier qui mène au col, mais de nombreux névés empêchent de le visualiser complètement. La montée au Pic de l'Agnelin nécessite parfois de mettre les mains et se fait sans difficulté. Un minimum de prudence est requis. Le point de vue au sommet est magnifique.

Il est ensuite possible de cheminer à travers la ligne de crêtes qui remonte Nord Est sur une trace en légère pente descendante jusqu'à l'intersection avec le vallon du Rieu Claret. La descente dans ce vallon sur des pierriers glissants est extrêmement raide. Probablement pas la bonne stratégie pour le retour. Il vaut sans doute repartir en direction du lac de l'Ane et trouver un autre point d'accès au vallon du Rieu Claret. En ce qui me concerne, les premiers hectomètres de la descente dans ce vallon ont été longs et difficiles. Un névé m'a facilité la fin de la descente du pierrier. On finit par trouver un chemin balisé par de nombreux cairns descendant tranquillement jusqu'au parking de départ. Ces cairns sont assez intrigants : jusqu'où montent-il ? Est-ce un cheminement pour atteindre le Rocher Blanc depuis le col de l'Amiante ? A explorer.

Pour un retour tranquille depuis le pic, prendre le chemin de l'aller.

Le vallon de la bergerie
Les lacs des 7 Laux, vus du Col de l'Agnelin
Un bouquetin croisé au Col de l'Agnelin
Pic de l'Agnelin
Les lacs des 7 Laux et la Belle Etoile
L'imposant cairn sommital du Pic de l'Agnelin. A droite, les aiguilles de l'Argentière
Sur la ligne de crêtes avec, sur la droite, les Aiguilles de l'Argentière
A gauche, le vallon du Rieu Claret. A droite, le lac de l'Ane
Descente dans le vallon du Rieu Claret avec vue sur le lac de l'Ane
Un névé plutôt raide à descendre
Vallon du Rieu Claret

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire